Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 numéro 65: les vertus du dodo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: numéro 65: les vertus du dodo   6/10/2015, 10:32

« PJ : Alors je dormirai 6 heures et 38 minutes exactement pour récupérer à la fois, 17 points de vie mais aussi la possibilité de lancer mes sorts de niveau 2 à 3. Ensuite, le ranger fera une sieste de 12 minutes pour régénérer son familier magique et enfin le prêtre fera une méditation courte de 10 minutes... pas plus... Les dieux seront satisfaits. Ainsi, il y en a un qui dors et les autres qui montent la garde. Allez ! 7 heures plus tard pile poil on reprend la route !

MJ : Je suis épaté par la maîtrise qu'ont vos personnages sur leur sommeil. »





Bonjour à tous,

Moi ce que je n'aime pas c'est quand les meneurs négligent le sommeil. Quelle énorme faute ! Impardonnable non ? Réfléchissez-y. Et bien quoi ? Tout le monde doit dormir. Tout le monde sait ce que c'est. Il ne s'agit pas là d'une sensation ou d'une émotion qu'on décrit avec de l'à peu près car on ne l'a jamais vécu. Non là nous savons tous de quoi il s'agit.

Déjà, je ne sais pas pour vous, mais moi quand je m'allonge, je ne tombe pas automatiquement dans un sommeil profond. En général, il me faut du temps pour somnoler et glisser dans les bras de Morphée. Parfois, un certain stress peut retarder cette phase. Je n'ose imaginer si, en plus, je devais dormir dans un donjon froid et humide, peuplé de monstres affamés entourés d'aventuriers plutôt louches en qui je n'ai aucune confiance.

Pourtant, je note que quand il faut les 8 heures de sommeil réglementaires pour régénérer sa magie, les aventuriers y arrivent sans soucis. Et bien je dis non. Je ne veux plus entendre un joueur dire « je fais mes 8 heures de dodo et vlan c'est automatique ». Le meneur se doit de tenir compte de la phase de sommeil comme d'un temps de repos mais qui n'évacue pas forcément le stress que le personnage reçoit de son aventure. Ses blessures de la journée le font un peu souffrir. Des images de monstres horribles l'assaillent, et il sait qu'il rencontrera pire le lendemain. Comment roupiller tranquillement dans de telles conditions ? Je vois un peu ce moment comme la veille d'une terrible épreuve (la veille de la bataille comme on dit) où les personnages ont du mal à trouver le sommeil.

Et parlons des cauchemars. Ils peuvent advenir à n'importe quelle nuit et vous réveiller en sursaut. Je ne sais pas ce qu'ils ont nos personnages mais eux ne cauchemardent jamais gratuitement. S'ils ont un cauchemar c'est forcément une prophétie, une attaque mentale ou autre. Etant donné ce que vivent les personnages, il serait naturel que leur sommeil en reçoive le contrecoups de ces chocs par des cauchemars. Non ? Et après, il serait plus difficile de s'endormir à nouveau. Moi quand je me réveille la nuit après un horrible cauchemar (genre un truc affreux comme un monde où on ne ferait plus que du narrativisme) j'ai du mal à me rendormir. Il faudrait que ce genre de perturbations aient un impact sur les personnages (je sais que Ryuutama a de bonnes idées sur le sujet).

Et le réveil ? Une fois endormi, on dirait que le personnage a un chrono dans la tête. S'il a prévu de se réveiller à une heure bien précise, et bien je vous le donne en mille : il y arrive. Avec une vision du sommeil pareil, on se demande pourquoi les MJ auraient besoins d'un réveil matin. Je pense à un donjon humide encore sans que les étoiles ni l'aurore puisse donner le moindre indice sur le décompte du temps. Alors dire à un PJ « c'est bon ça fait huit heures, je te réveille »... Ce n'est pas très crédible.

Je me demande si les jeux vidéo comme Neverwinternight n'ont pas trop influencé des générations de joueurs qui croient qu'il suffit d'asseoir son personnage par terre pour le régénérer. Qu'on comprenne bien que les jeux vidéo ont des contraintes que les rôlistes n'ont pas. Nous pouvons faire mieux. Gardez-le à l'esprit !

Je suggère donc, que les périodes de sommeils soient plus difficiles à réaliser (en fonction du « manuel de jeu » utilisé). Finit les 8 heures réglementaires pour la magie ! Le meneur devrait évaluer le stress reçu lors de la journée et le contrebalancer avec la fatigue accumulée. Après il devrait estimer si le personnage récupère effectivement sa magie, ses points de vie ect... Là, je ne recommande pas forcément un jet de chance ou l'utilisation d'une table aléatoire mais plutôt une estimation intelligente de la situation. Un rôdeur habitué à coucher dans la nature trouvera plus facilement le sommeil dans le donjon que le magicien qui a vécu dans son école toute sa vie. Le personnage qui aura reçu le dard empoisonné dans la cuisse ressentira encore les douleurs et un début de fièvre en comparaison du prêtre qui sera resté en retrait lors des combats. Bref, au meneur d'écouter les joueurs dire ce qu'ils ont l'intention de faire et de décider (arbitrairement mais en restant logique) ce qui se produira vraiment : Est-ce que tel personnage se réveille a temps ? Qui s'endort pendant sa garde ? Qui ne parviendra pas à trouver le sommeil ? Et il dira le lendemain les conséquence de ce sommeil perturbé. Il est à noter aussi que des scènes de roleplay impromptues peuvent s'établir lors de ces phases là (« tient tu n'arrives pas à dormir ? Allez vient près du feu et dit-moi ce qui te travaille. On a jamais vraiment parlé toi et moi.... »).

Et en ce qui concerne les cauchemars, et bien là, je dirais qu'un jet de dé peut permettre de dire qui en fera ou pas. De ma connaissance inexistante en neurologie, on ne peut pas prévoir quand un cauchemars viendra. Donc, l'aléatoire. Bien sur, il ne faut pas que les personnages soient sans arrêt en train de faire des cauchemars non plus. Il faut une probabilité faible (5 à 8 %? Mais on peut négocier suivant les circonstances et les traumatismes déjà vécus par les personnages).

Voila donc ce que je suggère : cauchemars aléatoire et le reste suivant la logique estimée par le meneur. Et si les personnages ne récupèrent pas bien des coups d'épées dans le ventre parcequ'ils ont du mal à dormir dans un marais, bouffé par les moustiques, sous une puanteur infâme et bien cela ne me dérange pas. Je trouverai même ça : crédible !!!



PS : là je sais que cet édito est plutôt orienté D&D et autres jeux med-fan à donjons. Le retranscrire dans un monde moderne est possible mais il faut alors tenir compte de l'évolution technologique et médicale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
numéro 65: les vertus du dodo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Numéros de série par année ?
» Trouver le modéle de sa moto avec le numéro de série
» Les vertus du WD 40 ! Un produit miracle ?
» TIR EN CAMPAGNE VERTUS 2010
» Numéro de département sur nouvelle plaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Divers :: Réflexions rolistiques-
Sauter vers: