Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?   5/4/2015, 10:51

« MJ : donc tu as le choix entre aller prévenir le baron que ses terres sont sur le point d'être envahies ou te précipiter pour sauver ton frère des griffes des gobelins qui ont profité de l'agitation. Malheureusement, tu as bien conscience que tu ne pourras pas faire les deux avec efficacité. Ton frère finiras par se faire manger par les gobs et le baron a besoin de temps pour mobiliser ses troupes. Là tu as un choix difficile à faire et le temps ne joue pas en ta faveur. Tu fais quoi ?

PJ : Là je ne sais pas, je préfère avant toute chose aller voir ma guilde pour faire une réunion qui m'aidera à prendre la bonne décision.

MJ : Heuuu.. OK. Je t'ai expliqué que le temps presse ou pas ? »




Bonjour à tous,

moi ce que j'aime c'est quand mes joueurs prennent des décisions. Mais qu'ils les prennent par eux-même c'est mieux. J'ai remarqué un travers qui à la fois me plait et me déplait. Je m'explique.

Il arrive que les PJs aient une sorte de tutelle au dessus de leur tête. Qu'il s'agisse du Prince de la ville, du sanctuaire d'Athéna, du Thing du clan ect... J'ai remarqué que les PJs pouvaient se la jouer timorés quand il s'agissait de prendre une décision. Il arrive que ce soit pleinement justifié quand il s'agit d'un choix qui pourrait avoir un gros impact comme une décision d'alliance avec une ancienne faction ennemie. Là je dis d'accord.

Mais je finis par voir des PJs qui appelle « papa à l'aide » pour la moindre décision qu'ils doivent faire (exemple récent à ma table « bon alors les saltimbanques veulent payer leur droit de passage par un spectacle. Bon attendez je vais demander au chef du village qui m'a pourtant confié la tache de négocier avec eux »).

Et je suis partagé. Je voudrais dire à mes joueurs : faites vos choix, assumez-les et puis si on vous engueule et bien tant pis, vous apprendrez.
Mais en même temps, je sais pertinemment que s'ils font un choix majeur de leur coté et qu'ils se plantent, je leur reprocherais de ne pas avoir su consulté les bonnes personnes.

Oui oui, vous le saviez déjà, je suis un meneur plutôt casse-bonbons...

Mais je m'interroge donc sur la politique à insuffler à mes joueurs. Comment leur faire sentir a priori (parcequ'à postériori c'est facile de répondre « je t'avais dis de t'en charger je suis occupé alors tu te débrouilles ») les moments où il serait bon qu'ils se prennent en charge tout seuls ? Pas facile.

Ou alors est-ce que grossièrement, je devrais les encourager à toujours faire leurs choix tout seuls quite à ce qu'un jour cela leur complique la tâche, les pousse dans la mauvaise direction et, par conséquent, crée du jeu ? C'est bon de créer du jeu ; ça permet de relancer l'action vers une direction non envisagé ni par les joueurs ni par le meneur.

Votre avis sur la question : est-ce qu'avoir une organisation de tutelle au dessus les PJs, les bride naturellement dans la prise de décision ? Au point qu'ils ne soient plus capables de faire leurs choix par eux-mêmes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angelwar
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 35
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?   5/4/2015, 16:44

Je ne pense pas que ce soit un syndrome du papa à l'aide
mais cela se comprend si le PJ est dans une hiérarchie.
quand les limites de la mission ne sont pas claires il est compréhensible qu'il se retourne vers au dessus.
il faut bien lui dire au début ses limites gauches, limites droites, interdit ou autorisé à prendre des initiatives.

Un Pj dans un jeu où il parcourt l'univers et n'a pas de responsabilité ou hiérarchie, il prendra des décisions selon les codes qu'il s'est forgé. Au pire se concertera avec son groupe.

_________________
1ere règle, le MJ a toujours raison
2eme règle , si le MJ a tord se référer à la 1ere règle
3ème règle, pour faire taire le MJ faites un 01 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?   6/4/2015, 08:18

oui oui tout à fait, quand il n'y a pas de tutelle hiérarchique, le problème ne se pose pas.

après pour des taches simples, appeler à l'aide le patron me pose problème. Même si ça peut paraitre nécessaire pour ne pas se gourer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?   

Revenir en haut Aller en bas
 
numero 60: on y va ou on demande à papa d'abord?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» demande de numero
» Demande de N° de dossard
» demande de numero
» demande de conseil sur une ktm 640 lc4 enduro
» Demande de renseignement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Divers :: Réflexions rolistiques-
Sauter vers: