Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 numéro 50: les greffiers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: numéro 50: les greffiers   28/10/2014, 09:31

« MJ : donc vous arrivez dans les landes de la désolation. Et tout de suite, vous comprenez le nom donné à ce lieux. C'est froid. Des ombres oppressantes. Une humidité qui vous colle les vêtements contre la peau. Les marais qui s'étendent autour de vous laissent clairement apparaître des objets tribaux abandonnés de ci de là.

PJ1 : je m'intéresse à ces objets. Je peux identifier l'ethnie de la tribus en question.

MJ : OK jet en « connaissance des tribus dans les landes de la désolation ».

PJ1 : réussi.

MJ : en fait c'est clairement du matos gobelin. Tu remarques même qu'il y a des objets comme des dagues ou des flèches qui sont en très bon état.

PJ2 : Du coup, je me demande ce qui les a poussé à larguer des trucs qui fonctionnent. J'inspecte les traces de chasse pour essayer de deviner s'ils marchaient tranquillement ou si ces gobelins courraient comme pour fuir.

MJ : donc fais un jet en « suivre traces de gobelin »

PJ2 : réussi

MJ : ouais clairement ils courraient tous.

PJ1 : cherche s'il y a des traces d'un autre truc qui les a suivi.

PJ2 : ouais t'as raison. Sinon PJ3 tu fais quoi ?

PJ3 : attendez les mec j'en suis encore à l'humidité qui colle les fringues moi... »

Bonjour à tous,

Moi ce que j'aime et que je n'aime pas en même temps, ce sont les greffiers (merci a mon pote Rico qui est à l'origine de cette appellation). Je parle des joueurs qui prennent des notes.

Pendant des années, je pleurais parce que mes joueurs étaient trop flemmards pour prendre des notes sur l'aventure. Ils ne le faisaient pas et du coup, il perdaient pleins d'éléments de l'histoire et parfois même se plantaient sur leurs souvenirs. De mon coté, je favorisais les plus sérieux de manière naturelle car ils avaient l'avantage d'avoir les éléments de l'enquête précédente ou la rumeur apprise trois scénarii plus tôt. Et il est vrai que je favorise les joueurs sérieux habituellement.

Mais je n'ai découvert que récemment le pendant inverse : le greffier. Il s'agit de ce joueur qui note tout... absolument tout. Le soucis c'est que, par conséquent, il joue moins. De plus, il est tellement à la bourre sur le cours de l'histoire qu'il en perd des éléments malgré ses notes. Et ça, c'est problématique.

J'ai remarqué que pour une scène ou un scénario solo, le greffier ne pose pas de problème. On lui accorde du temps pour qu'il écrive son roman et ça passe. Mais en groupe, le même joueur ne pourra pas écrire la scène et y participer en même temps. Les autres joueurs, eux, avancent. Ils ne l'attendent pas.

Moi, je n'arrive pas à râler sur un joueur qui fait preuve de tant de sérieux à table. Mais je vois bien que ça lui enlève une partie de sa participation à l'action présente.

Du coup, je me demande... que faire ? Déjà si certains de mes joueurs me lisent ils se moqueront de moi en disant « voilà pourquoi on prend pas de notes nous ! On veut jouer pas écrire une nouvelle. » alors que je leur ai tellement dit d'en prendre (des notes pas des nouvelles).

Alors je vous soumets cet épineux problème : comment régler ce manque d'équilibre entre la prise de notes et la participation. Le Temps n'est pas extensible. Alors il y a un équilibre à trouver. Avez vous des recettes ? Des trucs et astuces de MJ ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angelwar
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 36
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   28/10/2014, 17:46

de mon point de vue PJ je ne note que les noms et rapides relations des PNJ et lieux.

En tant que MJ, je vois qui a ce ratio note/actif et lui demande s'il peut faire le greffier pour le résumé. Ca reste au volontariat.
mais c'est vrai que c'est dommage un mec qui est plus dans ses notes que dans le scénario

_________________
1ere règle, le MJ a toujours raison
2eme règle , si le MJ a tord se référer à la 1ere règle
3ème règle, pour faire taire le MJ faites un 01 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
onslir
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 48
Localisation : Changé

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   29/10/2014, 19:38

Je me sens un peu visé par cet édito. Mais pas forcément à tort  pale .
il faut dire que j'ai récemment joué un gars pour qui j'avais besoin d'un maximum de détails sur ce qui lui arrivait (j'ai loupé la couleur des chaussettes du vilain Shona et... cela me désole). Son état d'esprit et ses impressions sur ses aventures, confiés à son journal intime (que je n'ai pas encore mis à jour, honte à moi) justifiaient cet excès de zèle. Mais bon, il faut avoir lu son BG pour comprendre pourquoi c'était important. Mon nouveau perso est moins pointilleux là-dessus.
Mais il est vrai que, globalement, j'ai commencé à prendre cette mauvaise habitude (avoir quand même une bonne quantité d'infos sur chaque partie) il y a une bonne dizaine d'années.
Et, non, ce n'est pas lié à mon grand âge, bande de galopins!
Mon groupe de jeu habituel (et très fluctuant dans sa composition), nos habitudes de jouer 3 à 5 jeux différents en simultanés (mais pas un scénario réalisé d'une seule traite et, pas forcément, en alternance), faisaient que certains scenarii voyaient leur déroulement s'espacer sur plusieurs mois. Du coup, le MJ lui-même n'était pas toujours trop sûr de ce que nous savions déjà.

Après, je pense que mes zapping de parties de scenarii viennent plus souvent de ma fatigue que de mes prises de notes (on n'a pas idée aussi de sortir un moment dense à 2h du mat'  Suspect  )

Mais n'oublions pas non plus le MJ intransigeant. Celui qui refuse de redonner le nom d'un PnJ rencontré il y a 15 minutes de déroulement de jeu (mais la semaine précédente IRL) ou un détail/une information (que le personnage l'ai appris le jour-même et ai une mémoire d'éléphant n'étant pas une excuse pour se répéter).
J'en ai déjà rencontré.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   30/10/2014, 10:24

justement, j'ai réfléchis!

Je propose à Alexis et toi une nouvelle méthode pour la prochaine fois:

-pas de note du tout pendant une scène où le PJ du joueur est présent pour se concentrer au maximum sur le jeu et l'immersion.

-petite pause en fin de scène pour la prise de note rapide avec rappel des noms et tout ça.



une expérience à tester.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
onslir
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 48
Localisation : Changé

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   30/10/2014, 16:07

C'est une idée à tester.

Par contre, si kitsune revient de là où il est, c'est carrément un enregistrement audio qu'il faudra faire de la partie What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hizin
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 28
Localisation : le Mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   2/11/2014, 22:34

J'ai eu un joueur comme ça il y a peu.
Notes intégrales en scénarisée. Sur un scénario de 8 heures, nous avons bien dû avoir 2 heures d'attente rien que pour que ce joueur soit "à jour". 5 minutes par-ci, par là, prendre le temps dans les descriptions...

Ca ne me dérange pas que les joueurs prennent des notes, je préfère même. Ca ne me dérange pas trop de répéter non plus. Par contre, faire une version écrite scénarisée de l'aventure en train de se dérouler me dérange beaucoup plus. Le joueur n'est plus dans la course, il est déphasé, se fait mal à la main, et énerve tout le monde à cause des lenteurs, des cassures de rythme et des répétitions demandées.

Donc maintenant, j'interdis à tout mes joueurs de faire ça, sauf s'ils sont sténo-dactylo pour une prise de notes très rapide. Ils prennent les notes qu'ils veulent (je les enjoints à écouter le discours en notant les points important et uniquement eux), mais pas de scénarisation, et pas trop de ralentissement. S'il y a des trous, je tente de les aider à les combler, vu que j'oublie moi-même certains détails de ce qui s'est passé (fair play).
Malheureusement, j'ai l'impression qu'un grand nombre de personnes ne savent pas ce qu'est un résumé, et ont plutôt tendance à restituer l'intégralité plutôt que les points importants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
onslir
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 48
Localisation : Changé

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   3/11/2014, 07:46

Je ne pense pas en être arrivé à ce point (même pour Kitsune). scratch

Et, pour faire mon chi..r, je poserai la question suivante :
Qu'est-ce qui est important dans la partie?

Lorsqu'il faut résoudre un problème, découvrir (et contrecarrer) un complot... Ce sont les détails qui vont permettre de s'en sortir ("Le vieux sage n'avait pas évoqué un monastère abandonné?" quand ce vieux sage sera assassiné 3 jours plus tard). Ou alors nous sommes dans un scenario de blockbuster américain... ou de Bioman.
L'information peut effectivement passer sous silence (dans le résumé) lorsque le scenario est joué d'une seule traite. Mais lorsque la prochaine session sera dans 1 mois?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   3/11/2014, 09:31

Onslir,

tu poses la question "qu'est-ce qui est important?" je pense que tu fais fausse route. Il ne s'agit pas de dégager une priorité mais de trouver un équilibre.

en fait dans une partie de JdR tu as besoins de tous ces aspects. Il y a un équilibre à trouver.

Donc, Hizin, je ne pense pas que l'interdiction soit une bonne solution. C'est trop extreme.

-> recherchons l'équilibre. des notes oui mais des scènes pleinement jouées également. Voila pourquoi nous testerons la méthode exposée plus haut pour le prochain scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hizin
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 461
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 28
Localisation : le Mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   3/11/2014, 16:02

Je crois que j'ai été mal compris Wink

Je n'interdis pas les notes, grand dieux non, mais les notes scénarisées.

Quelque chose comme :
"Nous allâmes dans un petit troquet au coin de la rue, à l'adresse 36 rue Léon Blum, à Triffouili-Les-Oies sur les coups de 8 heures. Une fois rentré, l'ambiance était lourde et tout les habitués nous regardaient d'un oeil mi-curieux, mi-amusé de voir un si bizarre équipage arriver. Nous nous déplaçâmes ensuite vers une des rares tables libres avant d'aller tranquillement commander 5 plats du jour, de l'aligot, qui nous coûtèrent 1NY chacun. Le service mis un peu de temps avant de nous servir puis nous commençâmes ensuite tranquillement notre repas, qui était plutôt bon, en attendant notre contact. Celui-ci arriva sur les coups de 9 heures, avec un quart d'heure de retard. Il s'était manifestement fait violence pour venir ici, totalement dépenaillé, la mine hagarde et les yeux fuyant, un fil dépassant encore de son jack neuronal."

Pour dire : "On a été au RDV (bar "Barathon" de Triffouilli-Les-Oies) à 8 heures, le fixer est arrivé à 9".

Ca, j'ai vécu, et autant c'est joli à lire, autant cela ralenti tellement le jeu que je préfère que les joueurs désireux le fassent en deux temps.
Premier temps : prise de note "en jeu"
Deuxième temps : scénarisation en dehors de la partie.


Dernière édition par Hizin le 4/11/2014, 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   4/11/2014, 09:25

ha oui si le mec rédige un roman en cours de jeu c'est trop en effet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: numéro 50: les greffiers   

Revenir en haut Aller en bas
 
numéro 50: les greffiers
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Numéros de série par année ?
» Trouver le modéle de sa moto avec le numéro de série
» Numéro de département sur nouvelle plaque
» Numéro de série et chassis
» Programmation L2 sur Eurosport et Numéricable

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Divers :: Réflexions rolistiques-
Sauter vers: