Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Pathfinder / Kingmaker

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
shuba-shuba
dévoreur d'univers
dévoreur d'univers
avatar

Messages : 1297
Date d'inscription : 25/01/2012
Age : 43

MessageSujet: Pathfinder / Kingmaker    14/9/2014, 18:46

Je me présente à vous, vous qui lirez ces quelques lignes de mon journal trop peu noirci par les âges, mais qui je n'en doutes point, se remplira, jour après jour, nuit après nuit, aventures après aventures. Je me nomme Sophitia Julia Perconia de Weldereiss et je vais fêter mon 14ème anniversaire dans quelques semaines.

Je suis le fruit de l'étrange liaison entre mon père, le lord Baron du Mendev Julius Perconius de Weldereiss [texte illisible] [...] qu'elle était [texte illisble] conquise par sa grandeur et sa classe ainsi que par ses compétences hors normes au combat (je ne sais pas comment il à réussi son coup, mais j'ai vu ses compétences de combat et je doute que fuite devant 5 kobolds en soit une.)

Bref quelques temps plus tard je nais et mère me dépose gentiment au domicile de père qui n'a toujours de femme attitrée ... d'ailleurs on ne l'a jamais vu avec une femme, est-ce un signe ?

Père me fait montre de grandes qualités en coutures, et ports de robes .... il me conseille avec raisons sur les tissus, les frou-frou et les dentelles et m'emmène volontiers faire les courses. On achète une poupée magnifique pour quelques centaines de pièces d'or, père dira à son achat "ma fille ceci est un cadeau de ton peuple. Les sans-dents dorlotent leur princesse."

J'ai 6 ans lorsque je m'aperçois que je peux faire des choses avec cette poupée ... Il s’avérera que je sois une invocatrice et que ma poupée est mon eidolon ... je comprend rien mais je sais que je peux l'appeler en moi et que je peux taper les méchants avec ! C'est trop cool en fait.
J'apprend petit à petit à travailler ce "pacte magique" avec "cette" créature. Et je néglige d'en informer père ... j'aurai tant souhaitée revoir ma mère ... elle me manque, mais Lucynda (ma poupée) sert de complément maternel.

Mon père reçoit une missive lui octroyant une charte, et décide soutenu par la population du village qui souhaite le lyncher de se rendre dans les terres volées afin de devenir d'après ses dires le nouveau roi de cette terre. Alors qu'on avance vers le lieu indiqué, nous nous faisons attaquer par une dizaine de kobolds ... père se fait poursuivre par 5 d'entre eux en criant comme une fillette tandis qu'avec l'aide de Lucynda j'écrase le reste. Je reste sur les lieux durant 3 semaines très longues espérant que mon père réapparaisse, mais je suis seule avec ma poupée, ma carriole, mon cheval et ma collection de robes ... je prend sa place et me rend au lieu indiqué.

Aujourd'hui donc, est le grand jour, le jour aussi maudit d'une nouvelle vie qui s'offre à moi. Vie dans laquelle je me lamente plus que d'ordinaire, à chaque instant de l'état déplorable de la route, du temps tout pourri qui transforme ma robe en fripe. C'est pourtant une robe de voyage signée Carvidi ... c'est hors de prix, une robe que même un sans-dents il pourrait pas se la payer en faisant des économies de toute sa vie.

J'arrive devant un ... du fameux "fort" nommé pour l'occasion certainement "le comptoir d'Oleg". Et ça me change terriblement du Mendev. Je me sens en danger où que j'aille, alors je fais appel à Lucynda ici, afin de pallier à tout problème et me prépare à entrer dans ce "fort".

Je suis donc devant quand arrive un chevalier qui a du être malade étant enfant parce que il est super tout vert et vraiment plus hideux que la plupart des laids du Mendev, ceux qui venaient mendier du travail, du pain rassis, ou quelques piécettes. Beurk je frémis d'avance de subir tant de laideur et son armure qui n'a aucun style, aucune classe ni effet de mode aux couleurs du Rostov et en plus il a un yacht ... mais c'est super trop moche, trop laid, et pis ça pue super trop fort !

On se salue et pis on entre, à l'intérieur de la cour semble nous attendre un homme, de nature bonhomme, pas très beau, mais pas laid (c'est déjà ça) bon il a l'air d'un plouc gueux .... mais il semble avenant et civilisé, cela me changera du monsieur tout vert qui fut malade gravement durant son enfance.

Chez Oleg ... un fortin indigne de ce terme, en ruine ... sous la pluie, qui pue ... il y a une madame Svetlana qui est super gentille. Y a aussi un elfe qui arrive, avec son chien qu'il a nommé Shubi, une jeune femme qui semble être issue d'un milieu aisé humaine, plutôt belle et gentille qui se nomme Irina et un monsieur pas vert mais genre guère moins avenant que le monsieur tout vert qui pue et qu'est moche et qui était malade quand il était un petit enfant. Svetlana elle nous dit que y a plein de bandits qui viennent régulièrement les piller et nous on dit qu'on le recevra avec plein de gentillesse, parce qu'il faut être gentil avec les gens qu'on connait pas et qu'on rencontre pour la première fois. Même si ce sont des gueux bouseux.

Svetlana elle nous a préparée deux lits dans le bureau d'Oleg pour éviter que nous les femmes on se retrouve mélangées aux hommes ... et pis ça pue les hommes. C'est pas un palais, loin d'en être un d'ailleurs, mais on était tellement fatiguées qu'on a vite dormi. On fait avec ce que l'on a ... même si je suis clairement en droit de recevoir beaucoup mieux. Ils ont de la chance de recevoir une merveille comme moi. On se réveille, je me lave et je me prépare comme tous les jours, et les bandits ils devraient pas tarder. Façon l'elfe qui se prénomme Laucian je crois, il a ourdi un plan pour recevoir nos bandits.

Les brigands arrivent à 5 ... ils se mettent dans la cour et hop on ferme la porte pour les empêcher de sortir et je lance un sort d'agrandissement sur le monsieur pas drôle qui semble puer et qui est pas gentil, mais qui est pas vert. J'éclate avec l'aide de Lucynda leur chef tandis que 2 autres brigands sont tués. irina en assomme deux parce qu'elle est trop forte après en avoir tué deux. Et on les interroge. Ils disent tout ce qu'ils savent, le lieu de leur camp "le camp de la rivière aux épines" que le chef se nomme Crécelle et qu'elle super méchante et qu'elle a menacé de couper la main de Oleg, que le super chef des brigand se fait appeler le seigneur cerf et qu'il y a d'autres lieutenant dans d'autres camp. Il y a un certain Dovan qui vient d'Isroch, Oxx qui est un ivrogne et Akiros qui est un monsieur très bizarre.

On vend ce qu'on a récupéré à Oleg qui nous a dit qu'on pouvait rester autant qu'on le souhaitait, qu'on payerait pas les lits et les repas. Mais moi y a un truc que j'ai pas aimé, c'est que le monsieur pas gentil qui n'est pas le monsieur vert qui était malade quand il était petit il m'a fait une tape sur les fesses, j'étais outrée d'un tel comportement. Et Irina elle m'a dit comme c'est ma super copine que c'était comme ça que les hommes ils montrent aux filles qu'ils sont intéressés par elles et que c'est comme ça qu'ils veulent montrer qu'ils souhaitent faire "LA CHOSE". Non mais comment il avoir ce genre d'idée ... moi faire LA CHOSE avec un malotru de la pire espèce ... beurk je suis a deux doigts de vomir en ayant cette pensée. C'est nul les garçons, pis LA CHOSE c'est moche, c'est pas cool.

Au petit matin y a 5 gardes qui arrivent, oui parce qu'Oleg au début il croyait qu'on était les gardes venus l'aider à surveiller son fort, mais nous on était pas là pour ça hein ... bon on décide avec les garçons et Irina de se rendre au camp pour trouver Crecelle afin de savoir où trouver le camp du seigneur Cerf et lui péter la tronche. Svetlana elle nous dit avant de partir que Oleg il aime super beaucoup les radis lunaires et que si on lui en ramenait il serait super content. Et puis on part.

Pff je vais encore salir ma robe, c'est pas juste.

On passe plusieurs jours dans une grande plaine, c'est long, c'est fatiguant, c'est douloureux, ça pue et ça mouille et j'ai encore plein de tâches sur ma robe de voyage, et c'est pas drôle et pis en plus on s'ennui, moi j'aime que Irina et shubi mais avec les autres je m'ennuie. Et pis après on a trouvé 8 Kobolds, mais ils aiment pas les jolies petites filles qui viennent leur dire des mots gentils et ils m'ont fait super mal ... et ils ont fait aussi très mal à Lucynda ... mais on les a tous tués et on a même trouvé des Radis Lunaire. Je suis super contente.

Bon allez mon gentil journal super mignon je vais reprendre la route, je te fais de supers gros bisous. A très vite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antonin
Remplisseur de fiches
Remplisseur de fiches
avatar

Messages : 32
Date d'inscription : 22/08/2014
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: Re: Pathfinder / Kingmaker    14/9/2014, 21:18

C'est grosso-modo ce qui s'est passé.

Petite précision : il s'agit bien d'un YAK, et non d'un YACHT. Enfin, bon, vue la description, c'était clair, mais je précise...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
angelwar
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Messages : 589
Date d'inscription : 24/07/2012
Age : 35
Localisation : le mans

MessageSujet: Re: Pathfinder / Kingmaker    15/9/2014, 17:05

Pour un point de vue différent:

« En tant que rare haut elfe présent à Restov, je fus convié à représenter notre race au mariage d’une demi elfe avec un noble local. Leur cérémonie est des plus tape à l’œil mais un personnage contrastait dans cette scène : un jeune guerrier bouillant de colère. Je l’entendis discuter avec son maitre et une autre personne de la charte d’exploration, il est toujours avisé de voyager en groupe pour faire face aux bandits, et je leur proposai mes services de trappeur, amenant ainsi les compétences en nature qu’il semblait leur manquer.

Pendant la semaine de trajet (oui c’est long car le guerrier est parti avec rien, même pas un cheva), j’appris peu de choses de Khovan le guerrier tout de colère, et parlai un peu plus de tout et de rien avec l’humaine Irina vêtue de cuir clouté. Elle favorise ses compétences personnelles elle aussi, un bon point.
Nous arrivons au comptoir d’Oleg sous la pluie, où d’autres personnes avec la même charte sont déjà présents. Etwhal un humain sorcier, un demi-ork chevalier du Brevoy, et une petite demi humaine invocatrice coquette et colorée. Drôle de groupe formé par le maire pour nettoyer la zone, mais au moins il n’y a pas de prêtre. Bien sur aucun d'eux n'arrive à retenir ni prononcer mon nom et je les rassure, Laucian fera l'affaire pour m'interpeller.

Le couple qui tient ce comptoir attendait plutôt des gardes car ils se font détrousser par des bandits. Le sang des guerriers ne fait qu’un tour, et ils pensent même se servir des vieilles catapultes. Après quelques conseils avisés de ma part, nous ferons une bonne nuit et le lendemain nous refermerons les portes pour piéger les voleurs et tenter de les raisonner. Chacun met en avant ses talents et 2 voleurs survivront et feront amende honorable envers Oleg, ils nous renseignent sur leur camp et les alentours. Qu’ils sont fougueux et versatiles ces jeunes humains. De tout cela je récupère et met à ma force un arc composite, ainsi qu’un cheval, il m’aidera à porter les affaires, je préfère explorer à pied. Les autres se sont jetés sur les cadavres comme des pies sur des pierres brillantes, que d’avidité pour une vie si éphémère. Les gardes attendus arriveront bien sur le lendemain. Sur la fin de ce racket, Oleg et sa femme nous demandent de nous considérer ici comme chez nous. Ca risque d’être difficile, mais faisons honneur à leur hospitalité.

Nous commençons à explorer les alentours proches du comptoir, ca commence par une plaine, un peu ennuyeux, mais mon chien et mon cheval ont de quoi se dégourdir. Puis nous rentrons enfin dans la foret, enfin un retour aux sources. Mais la petite Sophitia n’a rien compris aux principes d’échanges de bases avec mère nature et invoque des petits lapins pour les diners, il faudra que j’ai une discussion avec elle. Je fais la majeure partie des veilles, et assure leur survie dans ces bois, sans moi je ne sais pas ce qu’il adviendrait de ces gens de la ville. Nous tombons sur les radis demandés par Svetlana, mais aussi sur 8 Kobolds, nous faisons une prise en tenaille, Irina semble être la seule de ces jeunes à se déplacer sans trop de bruit, autre bon point. Les négociations sont faites par la seule qui sait parler leur langage : l’invocatrice, mais s’arrêtent vite quand les créatures la chargent. Malgré mon tir qui effleure sans tuer un des leurs pour leur montrer qu’ils n’ont aucune chance, ils insistent et nous les massacrons tous. Ils se réincarneront bien un jour. Les humains détroussent encore ces pauvres êtres, on pourrait croire des nains.
Sur ce nous nous préparons à nous diriger vers le campement des bandits de la rivière aux épines. »  
 
Haaaa toi au moins tu m’écoutes Shubi.

_________________
1ere règle, le MJ a toujours raison
2eme règle , si le MJ a tord se référer à la 1ere règle
3ème règle, pour faire taire le MJ faites un 01 !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sylv&Mnem
Rôliste confirmé
Rôliste confirmé
avatar

Messages : 122
Date d'inscription : 19/08/2013
Age : 46
Localisation : Dans le trou du cul de la Sarthe

MessageSujet: Re: Pathfinder / Kingmaker    17/9/2014, 11:15

Voilà ma version des faits, et ce que vous auriez pu lire si Khovan avait eu de quoi se payer un bloc note Oxford ou même un callipage...

La pluie incessante me ramène peu à peu à la réalité, j'ai l'impression de me réveiller mais, malgré tout mon cauchemar continue et semble bien réel.
Les souvenirs me reviennent par bribes, comme si mon esprit avait préféré les oublier l'espace d'un moment et je marche sur ce chemin boueux pour je ne sais où .
Je me souviens de cette cérémonie maudite et cette voix grâve et roquailleuse que je connais trop bien et qui retient mon bras, Eron...Toi et tes leçons, je les connais par coeur : observer son adversaire pour trouver le point faible de la cuirasse, ne pas livrer un combat si de toute évidence il est perdu d'avance... Mais il est des combats qu'il m'est impossible de refuser, ne serait-ce que pour l'honneur et tampis s'il est déjà perdu. Au moins je serais mort en gardant la tête haute.
Et il pleut. Maudite pluie ! Un haut Elfe m'accompagne, on dirait une grande asperge dégingandée et une fille qui a l'air tout juste sorti de la puberté.
Mon maitre nous a confié une charte écrite de la main des seigneurs de Restov pour explorer et nettoyer une zone encore sauvage au sud du Brevoy appelée la ceinture verte ou terres volées.
En ce qui me concerne c'est ma vie qu'ils ont volée.
Mais je réalise que je ne fais que me plaindre et je ne me suis pas encore présenté. Mon nom est Khovan "batard" Derenov, fils illégitime du grand et merveilleux baron Raegon Von Derenov, qu'il soit maudit lui aussi et je rêve de lui apporter moi même son dernier titre "Feu le Baron".
Pour moi cette expédition dans le sud à tout l'air d'être une fuite. Mon maitre Eron Krenqeth, grand maitre lame de l'école Aldori, tente de veiller sur moi en m'écartant de Restov. Et il pleut. Maudite pluie.
Mes compagnons semblent vouloir en savoir plus sur moi, mais je n'ai pas le temps ni l'envie de leur répondre, les souvenirs me reviennent peu à peu je ne veux pas perdre une pièce de puzzle pour reconstituer ce qu'il s'est passé durant ces derniers jours, et plus je me souviens, plus la colère me gagne. Je ne dois pas étre d'agréable compagnie mais pour tout dire je m'en moque, même s'il me semble avoir déjà vu cette fille. Et il pleut encore et encore, maudite pluie !
Celà va bientôt faire une semaine que nous marchons, je suis trempé jusqu'aux os, quand nous arrivons devant ce qui ressemble à un petit fortin, un homme et une femme nous accueille.
L'homme semble plutot rustre mais sa femme rattrappe cette rugosité par sa gentillesse et elle nous invite à nous mettre au sec et nous offre un repas chaud.
Il semble que nous ne soyons pas les seuls à parcourir les chemins fangeux sous la pluie, un chevalier demi orc est déjà là à table, d'aprés ce que je vois de lui c'est un suivant de Gorum, comme moi, mais peut étre que lui on lui a donné le choix...
Une gamine est assise non loin de lui. A sa tenue c'est sans doute une noble et elle empeste le parfum capiteux que les puissants s'arrachent au prix fort pour se croire irrésistible. Dans ce milieu là, c'est toujours à celui qui étalera son argent pour prouver qu'il en a plus que les autres... Maudit soient ils eux et leur fichue richesse ...
Et enfin un autre homme est là, il est vêtu de guenille, il semble plutot timide.
Dans un premier temps, la femme qui nous a accueuillie, Svetlana, nous prend pour des gardes qu'elle et son mari Oleg, attendent avec impatience car une bande de brigands les raquette régulièrement.
A ma grande surprise, les 3 étrangers qui sont là se révélent être eux aussi porteurs de la même charte que nous .
C'est alors que le haut elfe qui m'accompagne va lier conaissance et c'est là que j'apprends son nom, Lossian. La gamine noble se présente à son tour, Sophitia, le jeune homme loqueteux et timide s'appelle Etwhal, le demi orc Clodéric et la fille qui nous a accompagné Irina, ce prénom et ce visage me semble de plus en plus familier mais il y a quelque chose qui m'échape.
Moi pendant ce temps je mange et je réfléchi au problème présent, je laisse les formalités de présentations pour un autre jour et ça m'arrange bien car le nom que je porte, je ne l'ai pas choisi et il réveille chez moi de trop nombreux souvenirs douloureux. Si je suis là c'est que mon maite a voulu m'offrir une nouvelle vie autant choisir une nouvelle identité, mais est ce que je veux vraiment de cette nouvelle vie ?
Je quitte la table tandis que le groupe commence à échaffauder un plan de défense, leur long discours et leur stratégie fumeuse m'agacent, il faut dire que la patience n'a jamais été mon point fort. Je préfère plutot inspecter l'état du fortin pour voir de quoi nous disposons pour utiliser au mieux tous les avantages que celui ci pourrait nous fournir. Il me semble avoir aperçu quatre catapultes et, bien que je n'ai pas été formé au maniement de telles armes, j'en ai déjà vu fonctionner. Mais visiblement celles ci se révèlent trés vite hors d'usage, le bois est pourri, gorgé d'eau, maudite pluie !
J'en informe les autres et Lossian semble avoir déjà établi une stratégie, ils veulent éliminer les brigands mais en ce qui me concerne je préfère plutot tenter de les raisonner, de leur faire comprendre que dorénavant le comptoit d'Oleg n'est plus une cible facile et qu'une attaque fairait couler du sang inutilement.
La gamine noble semble quand à elle vouloir participer ce qui fait beaucoup rire Clodéric. C'est alors qu'elle me jette un sortilège et que ma taille ne cesse de croitre et je mesure plus de 3 metres !!
Enfin une bonne surprise, malgré ses apparences elle a certaines capacités. Etwhal lui se révèle être une sorte de sorcier guerrisseur.
Ainsi le plan de bataille établi, nous allons dormir un peu, les brigands devraient revenir demain matin.
Je ne vais pas dire que le plan de l'elfe ne me convenait pas, au contraire mon role était de fermer les portes une fois qu'ils seraient à l'interieur du fortin et de tenter de les raisonner ensuite. Cependant 2 choses me chiffonaient. La première était qu'une fois pris au piége, les brigands tenteraient surement de s'enfuir ce qui rendrait presque impossible toute tentative d'intimidation . La deuxième était que ce devait étre la petite pimbèche en froufrou qui devait me pretter main forte en cas de résistence.
Sinon le demi orc devrait charger avec son cheval tandis que la grande asperge arroserait le tout d'une pluie de flèches bien assaisonnnée. Irina passerait par derrière pour assenner des coups de grâce.
Au petit matin les brigands ne se firent pas attendre et tandis qu'Oleg et sa femme jouaient leur role à la perfection nous refermâmes les portes et là commencèrent notre tentative d'intimidation qui eut pour seule réponse une pluie de flèches des brigands.
De fait, nous avons actionné le plan B et je fus surpris de la force de la gamine enfermée dans une statue de porcelaine. Mes ennemis ne furent guère plus vaillants et Krensil avait eu son dû, aussi je décidais d'assomer un second adversaire avant qu'elle ne me réclame encore le prix du sang.
La batille fut vite terminée, 4 brigands gisaient mortellement "tué"... et Irina de son coté avait réussi à en assommer un autre.
Je commençais néanmoins à avoir de sérieux doute sur les origines et les objectifs de Sophitia, ses dons, ses pouvoirs et sa manière de se battre semblait démontrer qu'elle n'était pas seulement une jeune noblionne partie à l'aventure dans le but de s'encanailler et se procurer des sensations.
Je voulais en avoir le coeur net aussi aprés l'interrogatoire des 2 brigands survivants j'ai saisi l'occasion. Pour la féliciter de son adresse au combat je lu ai mis une gentille claquette amicale sur les fesses...Une fille noble digne de ce nom m'aurait surement gifflé et aurait été en droit de réclamer réparation en nommant un champion pour me défier et laver son honneur. Cloderic semblait le candidat idéal pour ça, mais au contraire Sophitia eu une réaction faussement outrée. Quand j'y repense je me dis que j'ai sans doute commis une grave erreur, j'ai peur que mon geste lui ait en réalité plu plus que de mesure et je n'ai pas envie que cette mioche me colle au train en s'imaginant moulte fantasme à mon sujet.
En tout cas je reste toujours dans le flou à son sujet, mais je commence à douter de son origine noble, son comportement n'est visiblement pas celui d'une fille du rang qu'elle veut nous faire croire ou alors elle me parait bien attardée la pauvre fille.
En ce qui concerne les 2 brigands nous avons réussi sans trop de difficulté à leur faire faire pénitence, Oleg gagne 2 garçons à tout faire malgré lui. Pour moi c'est un soulagement, je n'aurai pas voulu du poids de leur exécution sur mes épaules.
Quoiqu'il en soit dans cette histoire j'y gagne un cheval...
Le lendemain les gardes qu'Oleg et Svetlana attendaient sont finalement arrivés. Il parraissent bien connaitre leur métier, aussi désormais nous avons le champ libre pour partir explorer et accomplir la mission que les seigneurs de Restov nous ont confiée.
Etant donné que je n'ai rien de mieux à faire, je vais accompagner ce groupe des plus hétéroclites, et suivre les conseils de mon maître.
Les affaires furent vite bouclées, enfin celà prit plus de temps pour certain(e), et nous nous mîmes en route, Lossian en tête. Il semble tout à fait dans son élèment, je m'attends presque à le voir faire des calins aux arbres, décidément les elfes sont des créatures étranges.
Après avoir exploré une grande zone de plaine, nous avons bifurqué vers le sud en suivant les indications que les Brigands nous ont donné pour trouver le "fameux camp de la rivière aux épines". Il nous faudra continuer encore plus au sud pour trouver le véritable chef un certain “Seigneur Cerf” qui, d'après ce qu'ils nous en ont dit, semble étre quelqu'un de terrible. Krensil fremissait d'envie dans son fourreau rien qu'à l'idée de devoir l'affronter lui et ses autres lieutenants.
Pour le moment le camp que nous recherchons est dirigé par une dénommée Kressel qui serait une redoutable combattante, j'espère sincèrement que nous réussirons à les neutraliser sans avoir à verser le sang mais j'ai de serieux doutes, dans cette région la seule règle qui semble prévaloir est la loi du plus fort.
Aprés de nombreuses heures passées en promenade champêtre Lossian nous fit signe de nous arréter, il avait repéré quelque chose, une bande de Kobold semblait folatrer dans une clairière voisine.
Nous nous sommes divisés alors en 2 groupes : Sophitia, Clodéric et moi d'un coté et ceux capables de se cacher de l'autre.
Sophitia voulu entamer des négociations, elle se targait d'étre une fine diplomate en plus de savoir parler la langue de ces créatures, mais visiblement soit elle s'est trompée dans la traduction, soit elle est une bien piètre négociatrice car il n'y eut que trés peu d'échanges et les Kobolds se sont littéralement jetés sur elle.
Le chant de mort de Krensil a une fois encore résonné dans mon esprit et en l'espace de quelques instants les Kobolds étaient tous morts mais Sophitia semble étre assez grièvement blessée...
Dans cette clairière, des radis lunaires poussent un peu partout et il semblerait que les pauvres Kobolds défendaient leur plantation. Ces légumes que Svetlana nous a demandé de lui rapporter auront pour moi le gout du sang.


To be continued

Khovan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pathfinder / Kingmaker    

Revenir en haut Aller en bas
 
Pathfinder / Kingmaker
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» pathfinder en Afrique
» Pathfinder 2005 ou 2006
» En recherche, très attiré par le Pathfinder
» Surement un nouveau proprietaire d'un pathfinder
» un pathfinder pour une limousine ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Le théâtre des opérations :: Tables :: Vos aventures résumées-
Sauter vers: