Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 numéro 47: le contrat social

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: numéro 47: le contrat social   10/9/2014, 10:47

« MJ : non mais les gars. Arrêtez de chier sur la moquette. Revenez jouer à la table.

PJ : Mais il n'est pas stipulé formellement sur le contrat social que je ne pouvais pas faire mes besoins là où je le désire ! »





Bonjour à tous,

Moi ce que je n'aime pas ce sont les notions flous qui assènent une vérité sensée trancher définitivement le débat. Un peu comme le point Godwin. Aujourd'hui je vais vous parler de cette notion de contrat sociale. Depuis plus d'un an, j'ai ouvert ce groupe de discussion. Il est apparut régulièrement dans les débats animés le terme « contrat social ». Avant ce groupe, je ne connaissais pas ce terme. On pouvait parler de respect de l'autre, de respect du meneur, de respect de la parole. Mais « contrat social » semble tout regrouper. Et je pense que ce terme est une imposture. Je m'explique :

En général, je démarre un débat par une théorie ou une observation soutenue par des arguments bien tranchés mais souvent cohérents. Il m'arrive de me gourer mais quand c'est le cas je veux qu'on me l'explique. Après, il y a 24 heures de moqueries, de mépris et de rigolades. Puis, des gens commencent à répondre clairement au sujet. Il y a toujours un interlocuteur qui finit par dire une phrase du genre « s'il y a un contrat social respecté à la table, tout va bien. » Cette phrase sous-entend qu'il faut aboutir à un contrat social réussis avant de jouer. Mouais.. Je trouve cette phrase un peu trop concluante. Notez bien que cette notion a le mérite de synthétiser l'idéal d'une table de JdR. Cependant, je trouve que ça ressemble trop au point Godwin. Ca conclut la discussion et c'est inattaquable.

Quand je dit dans un sujet que tel ou tel type de joueur a un comportement inadéquat, on me répond « contrat social ». OK. Mais dans ce cas, on ne résous rien, on refuse même de réfléchir à une solution d'un soucis à une table. Ce coté Godwin me gène fortement. Mais c'est une gène personnelle. Passons à l'application de cette théorie :

Là où le contrat social devient une escroquerie c'est dans son application. Combien de fois ai-je vu ou lu des meneurs qui se prétendent être des MJ subtils, qui laisse une grande part au roleplay, qui fait un travail minutieux sur la préparation de ses scénarii et qui d'ailleurs voudrait qu'on rédige un background de plusieurs pages pour mieux s'immerger dans l' Univers du jeu ? Trop souvent. Alors moi je lis ça, j'ai les yeux qui brillent, je me dis que ce MJ est fait pour moi. Je suis tellement heureux. Alors je bricole mon perso, je viens à table, près à jouer sérieusement, à prendre des notes et à vivre une merveilleuse aventure. En clair, je signe le contrat social !
J'arrive à table et là je vois un balourd très approximatif dans son mastering, vulgaire et dont le scénario ne tient tout simplement pas debout (même après explication). L'ambiance subtile du L5R recherchée se met à ressembler à une partie potache d'INS (ou éventuellement l'inverse, un scénario sensé être rigolo qui se transforme en séance de fouetage de PJ absolument pas drôle). En clair, il n'a pas lu le jeu ou s'il l'a lu, il n'a rien compris.
→ là je dis mensonge ! On m'a mentit sur le contrat social !!

Mais il y a aussi le joueur co-opté aussi. J'ai eut un jouer qui m'a amené un ami à lui en me le présentant comme un « joueur d'expérience » quelqu'un qui enrichira la table. Bref, une perle. J'ai accepté (hélas) et zou ! Voila un type qui ne sait pas écouter les autres joueurs ni le MJ et qui se met à râler et à bouder quand la partie ne se déroule pas comme il le voudrait. Il a foutu la m... à ma table et j'ai perdu deux joueurs. A noter que ce n'est même pas moi qui ait réclamé son renvoi définitif de la table.
→ mensonge sur le contrat social encore !


Tout ceci m'amène à dire deux choses :

-un joueur expérimenté n'est pas forcément un bon joueur. Donc, le vendre comme un bon est particulièrement hasardeux.

-un MJ se croit toujours être soit un bon MJ (vue qu'il masterise comme il le veut, comme il croit qu'il faut masteriser) soit trop mauvais (par timidité ou par fausse timidité). Dans les deux cas, sa parole est trop subjective pour être un argument d'attrait pour les joueurs. Au final, il vend sa table de façon commerciale promettant beaucoup mais rien n'assure qu'il soit le meneur qu'il prétend être.



En d'autres terme, le contrat social est une escroquerie à priori. Le contrat social ne fonctionne seulement qu'à posteriori. C'est après qu'une table fonctionne au mieux qu'on peut se rendre compte la notion de contrat social est efficace. Donc le contrat social ne sert à rien car il n'est cohérent que sur une table qui n'en a pas besoin. Voila le fruit de ma réflexion sur ce concept porté en trop haute estime dans les discussions.


Ai-je compris ou suis-je passé à coté de la notion ? Votre avis sur la question ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
onslir
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 48
Localisation : Changé

MessageSujet: Re: numéro 47: le contrat social   10/9/2014, 12:58

Déjà quand on lit la définition du "du contrat social" de J.J. Rousseau (qui est à l'origine de l'expression) sur le wiki, on trouve ça :
L'œuvre a constitué un tournant décisif pour la modernité et s'est imposée comme un des textes majeurs de la philosophie politique, en affirmant le principe de souveraineté du peuple appuyé sur les notions de liberté, d'égalité, et de volonté générale.

Bref, je pense que le contrat social peut se résumer par "on fait tel que cela a été décidé par la majorité".

Ce contrat social, rien qu'en JdR, sera donc différent d'une table à l'autre.
"Merci de jeter les dés uniquement sur le bulgomme, pour faire moins de bruit à cause des voisins"
"Interdiction de se parler autrement qu'en RolePlay entre PJs" (ben si, j'ai connu ça il y a bien longtemps)
"On fume dehors ici" (chez moi par ex.)  Suspect
"On peut fumer à table" (pas de noms, mais un petit coucou au passage aux Sarthois du trou du cul de la Sarthe)  cheers
...

Un contrat, cela se pose et, oui, il vaut mieux que cela soit fait a priori (après, des ajustements peuvent toujours avoir lieu)
Et c'est là que le contrat social est certainement dévoyé, dans tes exemples, lorsqu'ils sont employés.
On ne peut pas dire "c'est le contrat social" et être incapable de le produire (au moins oralement).
Le contrat social est une succession de principes qui doivent être respectés et appliqués (en politique, ils s'appellent des lois). Il faut donc qu'ils aient été posés.

Peut-être que tes spécialistes du contrat social voulaient plus parler des règles tacites? Celles qui s'imposent plus ou moins d'elles-même et sont communes à toutes les tables (enfin, je crois).
"On ne frappe pas pour de vrai le joueur du PJ que l'on attaque"
"Les dés se lancent sur la table et pas violemment à la tête du MJ"
....

Mais ces règles tacites ne sont qu'une partie du contrat social, pas son intégralité.

_________________
Les PJs, il ne leur manque que des XPs. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Séléné
Maître du jeu
Maître du jeu
avatar

Messages : 526
Date d'inscription : 19/04/2012
Age : 34

MessageSujet: Re: numéro 47: le contrat social   17/9/2014, 18:00

Je ne viens pas débattre, juste vous mettre un petit lien vers un youtuber qui a une petite chaine sur la philo (mais en version pas trop rébarbative), et qui a un épisode sur le sujet :

https://www.youtube.com/watch?v=NWo0sTbIHr4

(j'ai pas de parts dans sa chaine, promis, juste que j'aime bien ce qu'il fait Very Happy )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: numéro 47: le contrat social   

Revenir en haut Aller en bas
 
numéro 47: le contrat social
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Numéros de série par année ?
» Trouver le modéle de sa moto avec le numéro de série
» contrat en pension club, besoin de conseil....
» Numéro de département sur nouvelle plaque
» Numéro de série et chassis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Divers :: Réflexions rolistiques-
Sauter vers: