Les Rillettes Hallucinées

Rencontre et organisation de parties sur le Mans. Rôlistes manceaux, unissez-vous!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 numéro 43: controler un PJ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Cyrille
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 379
Date d'inscription : 02/10/2012
Age : 41
Localisation : Le Mans

MessageSujet: numéro 43: controler un PJ   6/8/2014, 12:40

« MJ : Donc, tu ouvres la portes et tu sautes sur le prêtre toutes griffes dehors pour l'étriper au plus vite. Fais ton jet d'attaque.

PJ : Ha ben non je voulais pas l'attaquer moi. Je n'ai rien contre les curés. Et en plus, j'ai 7 en humanité alors non je vais pas le...

MJ : Ta ta ta ! Je te dis que tu vas lui faire regretter le jour où il a signé chez les croisés à la soutane. T'es un vampire, tu détestes les curés car ils sont tes ennemis ! Et pis c'est tout !

PJ : Mais non enfin je...

MJ : Fais confiance à ton MJ. Il sait ce qui est bon pour ton personnage.... »

Bonjour à tous,

Moi ce que je n'aime pas c'est contrôler, manipuler les personnages de mes joueurs. Je sais que j'ai déjà fait un sujet similaire sur le fait de PNJser les PJs de joueurs absents. Mais là c'est différent. Il s'agit des cas où un MJ impose des actions à un PJ en présence de son joueur.

Un sujet inspiré d'une conversation qui a eut lieux récemment dans « Discussions de Rôlistes » (oui je récupère tout ce que je peux c'est une honte).

Personnellement je n'aime pas ça. En tant que joueur, je répugne absolument à ce qu'on me fasse ce genre de coups. Très franchement, les visions que le joueur a sur son PJ sont à analyser avant de corriger afin d'éviter les malentendus entre le MJ et le joueur. Et ce n'est pas toujours facile.

Pourtant, je comprends qu'un MJ cherche à guider son joueur pour l'imprégner de l'ambiance de l'Univers qu'il lui met en scène. Par exemple, je peux comprendre qu'un MJ explique les actions du PJ quand il se trouve à la cour impériale de Rokugan en présence de l'Empereur. C'est sur qu'on a toujours des joueurs qui croient qu'ils peuvent tenter de sortir une histoire drôle au champion d'Emeraude, persuadé que celui-ci a de l'humour. Et là, il faut bien un MJ pour le recadrer et lui dire CE QUE SON PERSONNAGE FAIT A LA PLACE. Mince, voilà que je me contredis... Mais non, voyons. Je fais subir aux autres ce que je refuse qu'on me fasse. C'est tout moi ça. A moins que...

Selon moi c'est une question de dosage. Une petite touche pour corriger une trajectoire déviante est possible mais un contrôle qui dure toute une scène est à éviter. N'êtes-vous pas d'accord ?

Je m'appuie sur une mésaventure de MJ qui m'est arrivé il y a plus de 10 ans. Le joueur en question me le reproche encore malgré mes excuses répétées et mes suppliques de me lâcher avec cette affaire.

Le PJ est un fonctionnaire de l'Empire galactique, sensible à la Force. La rebellion est active. Luke Skywalker commence à faire parler de lui. Le système est ce bon vieux Système D6 (que je kiffe toujours). Le PJ a vécu des aventures en parallèle des films classiques de Star Wars. Il est entré dans la rebellion et a combattu, rempli des missions et tout ça. Il lui ait arrivé de récupérer des points de coté obscur. Mais il n'a pas basculé du mauvais coté de la Force. Il a même rencontré son cousin qui lui était tout simplement le nouvel élève de Dark Vador. Dans un combat épique du bien contre le mal, alors qu'une bataille pouvant influencer le destin de la Galaxie éclatait dehors (genre la bataille d'Endor), il put vaincre son cousin dans un duel au sabre-laser sans merci. Bref, de l'aventure, de l'épique comme Star Wars sait en produire. A la fin de la campagne, j'ai fait un trou de deux ans. J'ai pris sur moi de considérer que le personnage en question était partit en méditation pour trouver la paix intérieure. Ca me paraissait cohérent. Il avait vu ce que le coté Obscur pouvait faire sur un membre de sa famille alors il ne voulait surtout pas basculer définitivement.

Qu'est-ce que je n'avais pas fait là ? Je reprends les aventures et donc le personnage a perdu ses deux points de coté obscur (un par année de méditation, je suis large). Au début, le joueur a juste un peu râlé. Mais après il a vu la perte en puissance de son personnage (un point de coté obscur ça booste bien alors deux points c'est encore mieux). Et là, ça lui a carrément déplu. Je ne compte pas les heures de conversation sur le sujet pour lui expliquer que naïvement je pensais que son personnage voudrait se soigner et combattre le coté obscur en lui après toutes ses épreuves. C'est vrai que je ne lui en avais pas parlé. Mais ça me semblait tellement évident que j'ai agis sans rien lui dire. Mais il se plaignait sans cesse de la perte en puissance de son personnage en s'abritant pour cacher ses pulsions gros-bills sous des phrases du genres « oui mais un perso de style clair-obscur est plus sympas à jouer qu'un perso totalement lumineux ». J'ai du finir par lui expliquer que reprendre des points de coté obscurs serait facile. Enfin, bref, on a fini par ranger ce jeu dans le placard pendant des années.

Encore maintenant, je me pose la question : aurais-je du lui laisser son perso mi-corrompu malgré l'aberration que cela représentait, y compris dans son roleplay (parcequ'il jouait son perso façon « alignement bon » en plus. mon erreur était quand même légitime) ? Ou alors ai-je bien fait de faire cette correction malgré la perte de puissance que ça lui occasionnait et les protestations liées afin de rester cohérent avec un choix naturel que le personnage aurait du faire ?

Qu'en pensez-vous ?

Jusqu'où êtes-vous interventionniste dans la vie de vos PJs ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
onslir
Rôliste émérite
Rôliste émérite
avatar

Messages : 356
Date d'inscription : 13/11/2012
Age : 48
Localisation : Changé

MessageSujet: Re: numéro 43: controler un PJ   7/8/2014, 23:37

Pour avoir joué un jeudi (et même les autres jours d'ailleurs), je pense qu'on ne peux pas rester sur le fil comme le souhaitait ton joueur.
Si la puissance que lui confère le côté obscur l'a séduit (et qu'il kiffe ses dés bonus) alors, effectivement, soit il bascule, soit il fait comme tu le pensais (suite à une prise de conscience après son combat contre son cousin) pour se racheter une conduite.

Mon premier MJ à SW m'avait collé un point du côté obscur (le seul jamais acquis) simplement car j'avais envoyé une baffe virtuelle (j'avais bien précisé que cela me démangeais mais que je ne le faisais pas) à un PJ qui faisait le con. Cela vous forme un chevalier un MJ comme ça.

Tu aurais pu le prévenir que plus il aurait de points du côté obscur, plus il lui serait facile d'en acquérir d'autres.
A lui ensuite de comprendre qu'il s'agissait d'une menace bien plus que d'une promesse de félicité.
Ensuite, tu aurais dû lui laisser le libre choix de faire ces deux années de méditations. Ou non. A lui de mesurer les risques (perso, j'aurais trouvé le premier prétexte à la con pour lui augmenter ses pouvoirs d'un autre dé, ce qui aurait dû le calmer).


J'ai déjà eu un MJ qui nous dictait régulièrement nos actions, même débiles et totalement hors BackGround. C'est super désagréable.
Si les PJs ne sont plus libres, ils se transforment en PnJs.


Après, il y a le jeu qui peut entrainer ce genre de situation de façon tout à fait normale :
- Un envoutement dont le joueur n'aurait pas conscience
- La nature même de son personnage (un vampire affamé aura toujours un regard gourmand sur la jugulaire d'une frêle enfant, même avec 8 en humanité)
- Les règles du monde où il évolue, comme tu l'indiques (il est fort probable que son personnage sache que, non, le chevalier d’Émeraude n'est pas un boute-en-train)
- ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
numéro 43: controler un PJ
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» méssage "injéction à controler"
» Numéros de série par année ?
» Trouver le modéle de sa moto avec le numéro de série
» Numéro de département sur nouvelle plaque
» Numéro de série et chassis

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Rillettes Hallucinées :: Divers :: Réflexions rolistiques-
Sauter vers: